Sauvegarde de l'Histoire de Quissac APSHQ

Notre Vièle- Daniel Lloret

NOTRE  VIÈLE

 

Je  vous parle d'un temps révolu que, peut être,

Les moins de soixante ans ne doivent pas connaître,

Quissac en ce temps-là était petit, petit,

Et dans ce bourg minime était un coin mini.

 

Autour de son église dite la paroissiale

Une population assez originale

Vivait jovialement, chacun trouvait sa place,

 Quiconque, allègrement, émergeait de la masse.

 

Vièle d'alors était le quartier des petits,

Un peuple d'immigrants, débarquant d'Italie,

Espagne, Portugal et de l'Auvergne aussi.

Ils avaient même alors inventé une fête,

Pas pour un divin saint, ni une grosse tête,

Mais pour leur belle rue, fraîchement goudronnée

Où nous dansons depuis 36, la bien nommée,

Premier dimanche d'août, du Plan à la Placette,

Vièle fleurie de roses, prépare sa rincette.

Au bal jaillit la joie  et jaillit l'allégresse,

Au bal volent jupons, au bal virent les tresses.

Une encyclopédie ne suffit pas, et même,

Pour évoquer le moindre de ses énergumènes.

Pour les personnes que j'aimais et que j'aime,

Je préfère et de loin y penser en poème.

 

Daniel Lloret, Quissac, mars 2008




02/01/2011
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres